Anxiété croissante ? Découvrez pourquoi c’est normal et comment retrouver votre sérénité

FORMATION HYPNOSE
Nouvelle Session:
Septembre 2024
voir les Infos, Avis et Inscription 

Jérémy Doyen, Hypnose Orleans
Sommaire

Réveil en pleine nuit, le cœur battant. Pensées qui s’emballent face aux informations. Impression d’un monde de plus en plus instable. Ces sensations vous sont-elles familières ?

Vous n’êtes pas seul. Face au climat social et politique actuel en France, nombreux sont ceux qui ressentent une anxiété grandissante.

Notre pays traverse une période de turbulences : débats politiques enflammés, manifestations qui se multiplient, avenir économique incertain. Dans ce contexte, il est naturel de se sentir dépassé, inquiet, voire anxieux. Mais comment faire face à ces émotions envahissantes ? Comment retrouver calme et contrôle dans notre quotidien ?

anxiété et hypnose

L’anxiété : un phénomène répandu

Imaginez un instant que l’anxiété soit un sport national. Eh bien, figurez-vous que la France serait en lice pour les Jeux Olympiques ! En effet, les chiffres parlent d’eux-mêmes, et ils sont plus alarmants qu’un réveil un lundi matin.

Statistiques sur l’augmentation de l’anxiété en France

Selon une récente étude , 21% des 18-65 ans présenteront un trouble anxieux à un moment ou un autre de leur vie (source: https://www.anxiete.fr/troubles-anxieux/quelques-chiffres/). C’est presque autant que le pourcentage de Français qui pensent que le pain au chocolat s’appelle une chocolatine !

Mais ce n’est pas tout. La crise sanitaire a joué le rôle d’un véritable accélérateur d’anxiété. En 2021, 31% des Français déclaraient des symptômes anxieux, soit une augmentation de 7 points par rapport à 2017. C’est comme si toute la population de Paris s’était mise à stresser du jour au lendemain !

Témoignages de personnes touchées par l’anxiété

Derrière ces chiffres se cachent des histoires personnelles…

Prenons Marie, 32 ans, cheffe de projet dans une start-up parisienne. “Avant, je stressais uniquement pour des choses normales, comme rater mon métro ou oublier l’anniversaire de ma belle-mère. Maintenant, je m’inquiète pour l’avenir de la planète, l’inflation, et même pour savoir si mes plantes d’intérieur sont heureuses. C’est épuisant !”

Ou encore Lucas, 45 ans, professeur de lycée : “J’ai commencé à avoir des crises d’angoisse en regardant les infos. C’est devenu tellement fréquent que mon chien a appris à m’apporter mes pantoufles anti-stress dès qu’il entend le générique du journal télévisé.”

Et que dire de Jeanne, 58 ans, qui confie : “Je suis tellement anxieuse que j’ai développé un sixième sens. Je peux sentir une mauvaise nouvelle arriver avant même que mon téléphone ne sonne. Ma famille pense que je devrais postuler chez Météo France pour prédire les tempêtes sociales.”

Ces témoignages, bien qu’empreints d’une touche d’humour, reflètent une réalité de plus en plus commune. L’anxiété s’immisce dans tous les aspects de notre vie, du plus anodin au plus important. Elle touche tous les âges, toutes les professions.

Mais ne vous inquiétez pas (enfin, pas plus que d’habitude). Si l’anxiété est devenue notre colocataire indésirable, nous allons voir dans les prochaines sections comment lui faire faire ses valises et retrouver notre tranquillité d’esprit. Après tout, la vie est trop courte pour la passer à s’inquiéter… même si ça aussi, ça peut être une source d’anxiété !

Les causes de cette anxiété croissante

Vous vous demandez pourquoi votre niveau de stress rivalise avec celui d’un joueur de Tetris en mode expert ? Plongeons dans les raisons qui font de notre société moderne un véritable parc d’attractions pour l’anxiété.

Impact du climat social et politique

Le paysage social et politique français ressemble de plus en plus à une partie de montagnes russes émotionnelles. Attachez vos ceintures !

  • Manifestations à répétition : Entre les gilets jaunes il y a quelques années et les protestations contre la réforme des retraites, nos rues sont plus animées qu’un festival de rock.
  • Polarisation politique : (Extreme) Gauche, (Extreme) Droite, Centre… Le spectre politique s’étire comme un élastique sur le point de craquer.
  • Insécurité et terrorisme : Ces menaces planent au-dessus de nos têtes comme des nuages d’orage persistants…

Influence des médias et des réseaux sociaux

Bienvenue dans l’ère de l’info-bésité, où notre cerveau est bombardé d’informations et de Fake news.

  • Cycle d’information 24/7 : Les chaînes d’info en continu nous servent du drame à toute heure. C’est comme si on mangeait du fast-food émotionnel non-stop.
  • Fake news et désinformation : Démêler le vrai du faux est devenu un sport olympique. Médaille d’or à celui qui ne se fait pas avoir !
  • FOMO (Fear Of Missing Out) : Les réseaux sociaux nous font croire que tout le monde vit sa meilleure vie… sauf nous. C’est l’équivalent digital d’être le seul à ne pas être invité à LA fête du siècle.

Incertitudes économiques et professionnelles

L’économie française joue aux montagnes russes, et notre anxiété lui emboîte le pas.

  • Chômage et précarité : Trouver un emploi stable est devenu aussi challengeant que de résoudre un Rubik’s Cube les yeux fermés.
  • Coût de la vie en hausse : Faire ses courses ressemble de plus en plus à une partie de Monopoly où l’inflation serait le banquier.
  • Évolution rapide des métiers : À peine a-t-on maîtrisé un outil qu’il devient obsolète. C’est comme jouer à un jeu vidéo où les règles changent toutes les 5 minutes.

Le changement climatique : la cerise anxiogène sur le gâteau

Comme si tout cela ne suffisait pas, Mère Nature nous rappelle qu’elle aussi peut être source de stress.

  • Événements météorologiques extrêmes : Entre canicules et inondations, la météo ressemble de plus en plus à un film catastrophe de série B.
  • Pression pour un mode de vie éco-responsable : Trier ses déchets est devenu aussi stressant que de désamorcer une bombe. “Est-ce que ce yaourt va dans le plastique ou dans le compost ?”
  • Anxiété écologique : L’avenir de la planète pèse sur nos épaules comme un sac de courses rempli de briques (écologiques, bien sûr).

Notre société moderne semble avoir créé le cocktail parfait pour faire monter notre anxiété en flèche. Mais ne désespérez pas, si nos ancêtres ont survécu aux tigres à dents de sabre, on peut bien gérer quelques notifications stressantes, non ?

Pourquoi est-ce normal de se sentir anxieux ?

Vous vous demandez pourquoi votre cerveau semble avoir transformé votre quotidien en film d’horreur ? Rassurez-vous, c’est plus normal que de mettre du ketchup sur des pâtes (oui, certains le font, ne jugeons pas).

Explication du mécanisme biologique de l’anxiété

L’anxiété, c’est comme le système d’alarme de votre maison, mais pour votre corps et votre esprit. Voici comment ça fonctionne :

  1. L’amygdale entre en scène : Cette petite structure dans votre cerveau est comme un chien de garde surexcité. Elle repère le moindre danger potentiel et aboie (métaphoriquement) pour vous alerter.
  2. Le cortex préfrontal tente de calmer le jeu : C’est le voisin raisonnable qui essaie de dire au chien que le facteur n’est pas une menace. Parfois, il y arrive, parfois non.
  3. Les hormones font leur show :
    • L’adrénaline : Elle vous prépare à l’action comme si vous étiez sur la ligne de départ des 100 mètres olympiques.
    • Le cortisol : C’est le carburant longue durée de l’anxiété. Il maintient votre corps en état d’alerte, comme si vous buviez du café en intraveineuse.
  4. Réactions physiques en chaîne : Votre cœur s’emballe (il se prend pour un DJ en plein set), vos muscles se tendent (hello courbatures), votre respiration s’accélère (comme si vous veniez de voir votre ex dans la rue).

Le rôle adaptatif de l’anxiété dans notre société

Croyez-le ou non, l’anxiété n’est pas juste là pour vous gâcher la vie. C’est un peu comme avoir un agent de sécurité personnel (certes, un peu trop zélé) dans votre tête.

1. L’anxiété comme motivateur

  • Productivité boost : Rien de tel qu’une petite dose d’anxiété pour vous faire terminer ce rapport à temps. C’est un coach personnel qui vous crie dessus… mais en silence.
  • Vigilance accrue : Elle vous aide à rester attentif. Utile quand vous traversez la rue à Paris, où les passages piétons sont parfois considérés comme de simples suggestions.

2. Préparation aux défis

  • Anticipation des problèmes : Votre anxiété est comme un GPS qui anticipe les bouchons. Parfois, elle vous fait prendre des détours inutiles, mais parfois, elle vous sauve la mise.
  • Planification améliorée : Les anxieux sont souvent des as de l’organisation. Votre trousse de survie pour l’apocalypse est probablement déjà prête.

3. Connexion sociale

  • Empathie augmentée : L’anxiété peut vous rendre plus sensible aux émotions des autres. C’est comme avoir un superpower social (avec quelques effets secondaires).
  • Renforcement des liens : Partager vos inquiétudes peut créer des connexions plus profondes. C’est le nouveau “tu veux être mon ami ?” des adultes.

4. Signal d’alarme pour le changement

  • Indicateur de stress : Votre anxiété est comme le voyant du tableau de bord de votre vie. Quand il s’allume, c’est peut-être le moment de faire une petite révision.
  • Catalyseur de croissance personnelle : Faire face à vos peurs peut vous pousser hors de votre zone de confort.

L’anxiété n’est pas juste un bug dans le système, c’est une fonctionnalité (parfois un peu trop sensible) de notre cerveau. Elle est là pour nous protéger, nous motiver et nous aider à naviguer dans le monde complexe qui nous entoure. Alors la prochaine fois que vous vous sentirez anxieux, rappelez-vous : votre cerveau essaie juste de vous donner un coup de main… à sa façon maladroite et stressante.

Comment gérer cette anxiété au quotidien ?

Et si on transformait l’Anxiété-Gremlins en adorable Gizmo? C’est tout à fait possible (et sans risque d’invasion de petites créatures poilues).

La cohérence cardiaque : votre nouveau super-pouvoir

Qu’est-ce que c’est ?

La cohérence cardiaque, c’est comme le yoga pour votre cœur, mais en version express et sans avoir à vous contorsionner sur un tapis.

Comment ça marche ?

  1. Respirez comme Dark Vador (en moins effrayant) :
    • Inspirez pendant 5 secondes
    • Expirez pendant 5 secondes
    • Répétez pendant 5 minutes
  2. Le rythme parfait : 6 respirations par minute. C’est le tempo idéal pour que votre cœur et votre cerveau dansent en harmonie.

Les bienfaits :

  • Réduit le stress plus vite qu’un chocolat chaud un soir d’hiver
  • Améliore la concentration (adieu moments “où ai-je mis mes clés ?”)
  • Booste le système immunitaire

Comment pratiquer :

  • Le matin : Pour commencer la journée du bon pied (même si vous vous levez du pied gauche)
  • Avant une situation stressante : Entretien d’embauche, rendez-vous galant, ou simplement ouvrir votre boîte mail
  • Le soir : Pour une transition zen vers le sommeil (et des rêves peuplés de licornes et d’arcs-en-ciel)

Autres techniques de gestion du stress

1. Alimentation anti-stress

  • Le chocolat noir : Un remède délicieux (enfin une bonne excuse pour en manger !)
  • Les aliments riches en oméga-3 : Le saumon, les noix… Votre cerveau les adore presque autant que vos séries Netflix
  • Réduisez la caféine : Oui, je sais, c’est dur. Mais votre système nerveux vous remerciera

2. Le sommeil, votre meilleur allié

  • Routine du soir : Créez un rituel apaisant. Lecture, musique douce, ou simplement compter les moutons (si vous arrivez à 1000, consultez un médecin… ou un hypno)
  • Environnement propice : Chambre fraîche, obscure et silencieuse. Comme une grotte, mais en plus confortable
  • Horaires réguliers : Même le week-end. Votre corps adore la routine (même s’il ne l’avouera jamais)

3. L’exercice physique : votre anxiolytique naturel

  • 30 minutes par jour : Marche, course, danse… Peu importe, tant que vous bougez !
  • Sports d’équipe : Pour ceux qui aiment combiner activité physique et sociale (et peut-être crier un peu)
  • Yoga ou Tai-chi : Pour les adeptes du zen et de la souplesse (ou ceux qui veulent impressionner en soirée)

Bonus : La technique de la douche écossaise émotionnelle

  1. Identifiez votre pensée anxiogène : “Je vais rater mon examen”
  2. Trouvez son opposé positif : “Je suis bien préparé et je vais réussir”
  3. Alternez rapidement entre les deux : Comme une douche chaude/froide, mais pour votre esprit
  4. Terminez sur la pensée positive : Laissez-la imprégner votre esprit comme une éponge

Cette technique aide à relativiser et à voir les deux côtés de la médaille. C’est comme être son propre avocat du diable, mais en plus sympa.

Avec ces techniques, vous avez maintenant une belle palette d’instruments pour créer une symphonie de bien-être. N’oubliez pas, la pratique fait le maître. Alors, à vos marques, prêts, respirez !

L’hypnose : une solution efficace contre l’anxiété

Imaginez un instant que votre esprit soit comme une télévision et que l’anxiété soit une chaîne qui passe en boucle. L’hypnose, c’est un peu comme avoir une télécommande magique pour changer de programme. Alors, prêt à zapper ?

Qu’est-ce que l’hypnose et comment fonctionne-t-elle ?

L’hypnose, ce n’est pas juste faire danser des gens sur scène avec une montre à gousset (désolé de briser le mythe). C’est en fait un état de conscience modifié, un peu comme quand vous êtes tellement absorbé par un bon livre que vous en oubliez le monde autour.

Le processus en trois étapes :

  1. L’induction : C’est le décollage d’une fusée vers votre subconscient.
    • Relaxation profonde (imaginez-vous fondre comme un chamallow au soleil)
    • Focalisation de l’attention
  2. L’état hypnotique : Vous êtes maintenant dans la “zone”, comme un athlète avant une compétition.
    • Réceptivité accrue aux suggestions (votre esprit devient une éponge à idées positives)
    • Accès facilité à l’inconscient (comme ouvrir un tiroir secret dans votre cerveau)
  3. Les suggestions thérapeutiques : C’est là que la magie opère.
    • Reprogrammation des schémas de pensée anxieux (comme mettre à jour le système d’exploitation de votre cerveau)
    • Visualisations positives (créez votre propre film mental feel-good)

Les bénéfices de l’hypnose pour réduire l’anxiété

  1. Relaxation profonde : Plus efficace qu’un bain moussant avec des bougies parfumées.
  2. Gestion des pensées négatives : Apprenez à dire “Stop !” à votre petit critique intérieur.
  3. Renforcement de la confiance en soi : Boostez votre estime comme si vous aviez mangé une potion magique.
  4. Amélioration du sommeil : Dites adieu aux nuits à compter les moutons jusqu’à l’infini.
  5. Réduction des symptômes physiques : Moins de papillons dans le ventre (sauf si vous êtes amoureux, là c’est normal).

Comment trouver un hypnothérapeute qualifié

Choisir un hypnothérapeute, c’est un peu comme choisir un coiffeur, mais pour votre esprit. Voici quelques conseils :

  1. Vérifiez les qualifications :
    • Diplômes reconnus (pas juste “J’ai regardé beaucoup de vidéos YouTube”)
  2. Lisez les avis : Mais attention aux faux avis du genre “Cette hypnothérapeute m’a fait gagner au loto !”
  3. Faites un premier entretien téléphonique : C’est comme un premier rendez-vous, mais sans le stress de choisir la bonne tenue.
    • Posez des questions sur leur approche
    • Assurez-vous de vous sentir en confiance (si vous avez l’impression de parler à Hannibal Lecter, fuyez)
  4. Méfiez-vous des promesses miracles :
    • “Je vais guérir votre anxiété en une séance” (Spoiler : c’est probablement faux)
    • “Je peux vous faire perdre 20 kilos par hypnose en 1 semaine” (À moins que l’hypnose ne cache une liposuccion, méfiance)
  5. Demandez des références : Un bon praticien devrait avoir une liste de clients satisfaits plus longue que la file d’attente pour le dernier iPhone.

Petit exercice d’auto-hypnose à faire chez soi

Voici une mini-séance d’auto-hypnose à essayer (promis, vous ne vous réveillerez pas en pensant être une poule) :

  1. Installez-vous confortablement
  2. Fixez un point devant vous
  3. Respirez profondément 3 fois
  4. Fermez les yeux et imaginez un escalier de 10 marches
  5. Descendez lentement, en vous relaxant à chaque marche
  6. Arrivé en bas, imaginez un endroit paisible (plage, forêt, canapé devant Netflix…)
  7. Restez-y quelques minutes en savourant le calme
  8. Pour revenir, comptez de 1 à 5 et ouvrez les yeux

Félicitations, vous venez de faire votre première auto-hypnose ! Avec la pratique, ça deviendra aussi naturel que de vérifier vos notifications toutes les 5 minutes (mais beaucoup plus relaxant).

L’hypnose peut être un outil puissant contre l’anxiété, comme un super-héros qui viendrait à votre rescousse. Alors, pourquoi ne pas lui donner sa chance ? Après tout, le pire qui puisse arriver, c’est que vous vous détendiez tellement que vous vous endormiez pendant la séance (ce qui n’est pas si mal, finalement).

Témoignages de personnes ayant surmonté leur anxiété

Parfois, rien ne vaut les histoires vraies pour nous donner de l’espoir. Voici quelques témoignages inspirants de personnes qui ont réussi à dompter leur anxiété.

L’histoire de Sophie, 34 ans, graphiste freelance

“Mon anxiété était comme un colocataire indésirable qui squattait mon cerveau. J’avais peur de tout : des deadlines, des appels téléphoniques, même de commander une pizza ! Un jour, j’ai décidé de lui donner son préavis. J’ai commencé par la méditation et la cohérence cardiaque. Au début c’était difficile, mais petit à petit, j’ai senti une différence. Aujourd’hui, je gère mon stress comme un chef.”

Conseil de Sophie : “Commencez petit. Même 5 minutes de méditation par jour peuvent faire des miracles. C’est comme arroser une plante – avec de la patience, elle finit par fleurir.”

L’expérience de Thomas, 45 ans, professeur de lycée

“L’anxiété me rendait de plus en plus tendu. Chaque cours était un défi, chaque réunion parents-profs un cauchemar. J’ai finalement essayé l’hypnose. Au début, j’étais sceptique – je pensais que j’allais perdre le controle et être inconscient. Mais surprise ! Ça a marché. J’ai appris à me détendre et à voir les situations stressantes différemment. Maintenant, faire l’appel en classe est aussi facile que de compter jusqu’à 30 (ce qui est pratique, vu que j’ai 30 élèves).”

Astuce de Thomas : “Trouvez votre ‘endroit heureux’ mental. Le mien ? Une plage déserte avec un cocktail à la main. J’y fais un tour chaque fois que je sens le stress monter.”

Le parcours de Léa, 28 ans, infirmière

“Mon anxiété était comme un feu de forêt incontrôlable, surtout au travail. J’ai commencé par tenir un journal de gratitude. Ça paraît bête, mais noter trois choses positives chaque soir, même minuscules, ça change la perspective. J’ai aussi appris la technique de respiration 4-7-8. C’est devenu mon secret pour rester calme, même quand un patient décide de transformer sa chambre en piste de danse à 3h du matin.”

Le truc de Léa : “Transformez votre anxiété en alliée. Quand je sens la panique monter, je me dis : ‘Ok, anxiété, qu’est-ce que tu essaies de me dire ?’ Ça m’aide à identifier le vrai problème et à agir.”

La transformation de Marc, 52 ans, cadre en entreprise

“Mon anxiété me dirigeait toujours vers le pire scénario possible. J’ai fini par suivre une thérapie cognitivo-comportementale. Ça m’a appris à reprogrammer mon ‘GPS mental’. Maintenant, au lieu de paniquer à l’idée d’une présentation, je me dis : ‘Hé, c’est juste une opportunité de briller !’ C’est comme si j’avais troqué mes lunettes noires contre des lunettes roses.”

Conseil de Marc : “Challengez vos pensées anxieuses. Demandez-vous : ‘Est-ce que je réagirais pareil si c’était un ami qui vivait ça ?’ Souvent, on est bien plus dur avec soi-même qu’avec les autres.”

Ces histoires nous montrent que surmonter l’anxiété, c’est possible. C’est un peu comme apprendre à faire du vélo – au début, on tombe beaucoup, mais avec de la pratique et de la persévérance, on finit par trouver son équilibre.

Rappelez-vous, chaque parcours est unique. Ce qui fonctionne pour l’un peut ne pas marcher pour l’autre. L’important est de ne pas baisser les bras et de trouver sa propre méthode.

Conclusion sur cette anxiété

Résumons les points clés:

  1. L’anxiété est normale : C’est un système d’alarme intégré. Parfois, il se déclenche pour un rien, mais c’est sa façon de vous protéger.
  2. Vous n’êtes pas seul : L’anxiété touche plus de gens que vous ne le pensez. C’est comme un club secret, sauf que tout le monde peut y adhérer (et qu’on préférerait tous démissionner).
  3. Il existe des solutions : De la cohérence cardiaque à l’hypnose, en passant par l’exercice et une bonne alimentation. Utilisez votre boîte à outils pour réparer votre tranquillité d’esprit.
  4. La pratique fait le maître : Gérer l’anxiété, c’est comme apprendre à jongler. Au début, vous ferez tomber toutes les balles, mais avec le temps, vous deviendrez un pro.
  5. Chacun son rythme : Il n’y a pas de solution miracle unique. Trouvez ce qui vous convient.

Rappelez-vous : l’anxiété ne définit pas qui vous êtes. C’est juste une partie de vous, comme votre goût pour les chaussettes dépareillées ou votre talent caché pour imiter le cri du phoque.

Alors, la prochaine fois que vous sentirez l’anxiété monter, respirez profondément et dites-vous : “Je suis plus fort que ça. J’ai lu un article super sur internet qui me l’a dit.”

Ressources complémentaires pour combattre l’anxiété

Parce que la quête anti-anxiété ne s’arrête pas ici, voici quelques ressources pour continuer votre chemin vers la zénitude :

Livres à dévorer (sans modération)

  1. “Le Petit Livre du Calme” de Paul Wilson” – Plus relaxant qu’un massage aux pierres chaudes.
  2. “Méditer, jour après jour” de Christophe André – 25 leçons pour cultiver la pleine conscience (et peut-être des abdos en béton à force de s’asseoir en tailleur).
  3. “Le petit livre qui fait du bien” – de … bah moi-même, donc c’est forcément le meilleur 😉

Applications à télécharger

  1. Calm : Pour méditer comme un moine tibétain (mais avec votre smartphone).
  2. Headspace : La méditation guidée version dessin animé. Cute et efficace.
  3. Respirelax : Pour maîtriser la cohérence cardiaque comme un pro.

Site web utiles

  • www.anxiete.fr : Une mine d’informations (et non, ce n’est pas un site qui vous rend anxieux).

Numéro d’aide et de soutien

  • 0800 235 236 : Vous pouvez parler et échanger tous les jours de 9 h à 23 h, c’est anonyme et gratuit

Prendre un Rendez-vous pour une séance d’Hypnose

Facebook
Pinterest
Twitter
LinkedIn
Jérémy Doyen, Hypnose Orleans

Jérémy Doyen

Je suis praticien en hypnose à Orléans dans le Loiret. J’ai découvert l’hypnose, il y a quelques années au hasard de certaines rencontres. Sa simplicité et son efficacité m’ont immédiatement passionné et je fais maintenant le plus beau métier du monde en accompagnant les personnes vers leurs objectifs.

Rechercher
Combien dépensez-vous en cigarettes ?
Par mois ? Par an ?